Les semis de légumes feuille, fruit et plantes arômatiques

 

Les semis de légumes feuille, fruit et plantes arômatiques

 

Plusieurs écoles existent sur la manière de s’y prendre. Je vous en propose une sachant que je ne détiens pas la vérité.

Cette notice s’applique aux plantes devant être repiquée ( pas les légumes racines comme carottes par exemple) ou petites plans comme les radis.

 

D’abord il faut un pot opaque. Il en existe dans le commerce ou en récupe chez un fleuriste parfois. Sinon il y a plusieurs méthodes : la boite plastique de supermarché qui contient les croissants. Il fait office de mini serre (pour de la salade par exemple). Les boites à œuf en carton que vous mettez en terre avec la plante au moment du repiquage (pour les petits plants, est trop petit pour les plants de tomates par exemple). La bouteille plastique coupée en deux, percée au fond pour permettre l’évacuation du surplus d’eau et recouverte d’un papier d’aluminium. (je sais cette solution n’est pas très écologique).

 

Mettre du terreau :

Il est conseillé de prendre un terreau universel et si vous le pouvez mettez moitié terreau moitié terre. Remplissez jusqu’au bord pour ne pas que les graines « filent » (poussent trop haut pour trouver la lumière.

Arroser le terreau :

Arroser le terreau permet d’éliminer les bulles d’air qui perturberaient les racines. Attendre un peu puis presque compléter.

 

Mettre les graines :

Inutile d’en mettre beaucoup au risque de perdre une partie de vos semences. En effet s’il a trop de graines levées, il vous faudrait en enlever, en d’autre terme éclaircir. Repiquer ces plants en trop trop tôt ne garantirait pas du résultat. Recouvrir ces graines d’un peu de terreau en couche fine. Suivant l'espèce mettre la graine plus profondément si nécessaire.

 

Mettre ces plantations dans l’obscurité :

Pour fortifier le plan au niveau des racines, il est bon de laisser lever les graines dans le noir. Un papier de journal, un vrai, un ancien, pas de type glacé, vous permettra de vérifier l’humidité tout en protégeant les graines jusqu’à ce qu’elles soient levées.

 

L’arrosage :

Il faut qu’il soit délicat car la graine qui germe est fragile. La nature fait pleuvoir, vous pouvez utiliser une bouteille de lave vitre (de nombreuse fois rincée pour qu’il ne reste plus de produit à vitre) pour arroser. Vous arrosez le journal pour qu’il reste humecté. Votre graine n’en germera que mieux. Arroser au pied du pot également pour que le terreau soit vraiment humide. En remettre dès que la soucoupe est sèche.

 

La température :

Pour germer la graine (suivant les espèces voir les variétés) préfère des températures entre 15 et 20 degrés. L’eau d’arrosage sera moins agressive si elle est à température ambiante.

 

Le pourcentage de germination :

Plus les graines sont de bonne qualité plus ce pourcentage est haut. Il consiste à semer 100 graines et de compter le nombre de graine qui poussent. Ce pourcentage est plus élevé en général pour les graines libres de droit (LD). Ces graines sont produisent à partir de graines libre de droit et soit vendues par des associations habilitées à le faire, soit données entre jardiniers amateurs. Elles ne peuvent être utilisées pour des fins commerciales.

 

La patience :

Pour que les graines lèvent (sortent de terre) des facteurs comme le temps, la saison, l’espèce, la température, la variété interagissent. Une semaine à un mois parfois plus sont nécessaires avant de voir se pointer une petite feuille. Et avant que le plant soit suffisamment fort pour être repiqué il faudra jusqu’à plusieurs semaines.