Généralités

 

Des fraises goûteuses

 Si vous n’avez plus envie de consommer les fraises fadasses vendues en grandes surfaces, cultivez un carré de fraisiers bio !

Fraises remontantes ou non ?

Que vous achetiez vos plants de fraisiers au marché, en jardinerie ou par correspondance, vous devrez choisir entre des variétés de fraises remontantes ou non remontantes. Que signifie ce terme ? Comme celles des rosiers, les fleurs des fraisiers peuvent fleurir une seule fois par an (variétés non remontantes) ou deux fois (variétés remontantes).

Certaines variétés de fraisiers sont précoces, d’autres tardives. En les associant bien, vous obtiendrez des récoltes de mai à octobre. Les amateurs de fruits bio préfèreront les variétés résistantes aux maladies qui se passent de traitements chimiques.

Sol et exposition des fraisiers

Dans votre potager, choisissez de préférence un sol riche en humus et acido-siliceux pour installer vos fraisiers.

Une exposition ensoleillée est préférable. Un film plastique noir étendu sur le sol empêchera les mauvaises herbes et accélérera la maturation des fruits. Si vous n’aimez pas le plastique, vous pouvez mettre de la paille ou des cosses de cacao autour des plants.

Espacez vos fraisiers de 20 cm. Arrosez-les régulièrement mais sans mouiller le feuillage. Les fraisiers n’aiment pas l’excès d’eau. Avant la récolte, mettez des filets ou de vieux CD suspendus à des piquets contre les attaques des oiseaux.

Fraisier : de la plantation à la récolte des fraises

Le fraisier est une plante dont les fruits, à la chair tendre et parfumée, évoquent l’été, le soleil et la fraîcheur.

La plantation, l’entretien, l’arrosage ou encore la taille, participent largement à améliorer la récolte des fraises.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Fragaria vesca
Famille : Rosacées
Type : Vivace fruitière, fruitier
Hauteur : 15 à 40 m
Exposition : Ensoleillée, mi-ombre
Sol : Plutôt riche et bien drainé
Feuillage : Caduc
Récolte : Mai à octobre

 

Plantation d’un fraisier :

Le fraisier se plante dès la fin de l’été et à l’automne, c’est ainsi la garantie d’avoir des fraises dès le printemps suivant. Septembre est souvent indiqué comment étant le meilleur mois de plantation.
Vous pourrez encore planter les fraisier en hiver mais seulement si il ne gèle pas.

  • Supprimez au préalable toutes les mauvaises herbes et rendez le sol léger et riche grâce à l’apport d’un amendement ou d’un fertilisant.
  • Espacez chaque plant de 30 cm minimum.
  • Si vous avez plusieurs rangs, espacez chacun rangée de 40 cm environ
  • Le collet doit être au niveau du sol

Pour une plantation au printemps,
Commencez par apporter de l’engrais pour fraisiers dès le mois d’avril afin d’assurer le bon développement de la plante.

Distance de plantation entre les fraisiers :

Il faut une certaine distance entre chaque plant afin qu’ils aient la place de se développer mais aussi éviter de trop les serrer ce qui constitue un terrain favorable au développement des maladies.

  • La distance de plantation est donc de 4 à 6 pieds par m2, soit un pied tous les 20 à 30 cm

 

Entretien, taille du fraisier :

Il est important de supprimer les stolons au fur et à mesure. Les stolons sont les longues tiges qui viennent s’enraciner et qui puisent inutilement dans les ressource de votre fruitier.

Paillez le pied des fraisiers afin de maintenir une bonne humidité durant tout l’été.

Traitez dès le printemps contre les pucerons et contre l‘oïdium.

  • Vous pouvez choisir un traitement global contre les maladies des fraisiers
  • Évitez l’utilisation de produits chimique car n’oubliez pas que les fraises seront mangées
  • Tous les 4 ans, redonnez de la vigueur à vos fraisiers en effectuant un marcottage du fraisier

Arrosage des fraisiers :

Les fraisiers sont très gourmands en eau et doivent être arrosés régulièrement, surtout en cas de fortes chaleurs.

Mais, attention, les fraisiers n’aiment pas non plus l’excès d’eau c’est pourquoi il faut arroser régulièrement mais de manière limitée.

En été, préférez un arrosage le soir ou très tôt le matin afin d’éviter que l’eau ne s’évapore rapidement sous le soleil.

 

Fraisier en pot :

Si vous avez une terrasse ou un balcon, il est tout à fait possible de cultiver vos fraisiers en pot ou même en jardinière et ainsi profiter de belles fraises du printemps à la fin de l’été.

Vous préférerez alors une plantation au printemps plutôt qu’à l’automne en achetant des plants déjà bien formés que vous installerez dans un bon terreau mélangé à de la terre.

Côté arrosage, veillez à ce que la terre soit toujours humide mais surtout jamais inondée. La coupelle du dessous ne doit pas être remplie.

Cueillez vos fraises au fur et à mesure de vos besoins et dès qu’elles deviennent mures. Une fraises encore verte peut arriver à maturité en quelques jours seulement.

Récolte des fraises :

Il existe 2 types de fraisiers, le fraisier non remontant qui n’offre qu’un seul cycle de production de fraises et dont la récolte dure de 25 à 45 jours.

Le second type de fraisier, appelée fraisier remontant, peut, lui, produire dès le printemps et jusqu’aux premières gelées automnales.

  • On cueille alors les fraises bien mures tous les 2 ou 3 jours au fur et à mesure des besoins et en manipulant le fraisier avec précaution afin de ne pas abîmer les fruits restant
  • On évite de cueillir les fraises encore vertes afin de leur laisser le temps de murir au soleil
  • On privilégie d’abord la cueillette des fraises au soleil car ce sont elles qui sont en général mures avant les autres

 

Maladies du fraisier et parasites :

Les fraisiers sont assez peu sensibles aux maladies et/ou aux insectes et vous éviterez de bien mauvaises surprises en suivant ces quelques conseils.

  • Choisissez pour cela des plants dont vous maîtrisez l’origine
  • Veillez à ce que les fraisiers soient sains et cultivés de préférence chez un bon horticulteur
  • Ne serrez pas trop les plants car cela favorise l’apparition de champignon
  • Une fois la culture du fraisier achevée, attendez au moins 3 ans avant de replanter un fraisier au même endroit.

A l’automne, pulvérisez vos plants de bouillie bordelaise en ayant préalablement nettoyé vos fraisiers des drageons et feuilles sèches.

Mais l’un des principaux parasites pour le fraisier reste les oiseaux c’est pourquoi un filet s’avère parfois nécessaire afin de préserver la récolte.

Gare aux petites bêtes !

 L’araignée rouge : fréquente, surtout les années chaudes et sèches.

– Le Phytophtora (champignon souterrain) : donne une couleur rouge bleuté aux feuilles, ensuite elles flétrissent quand il fait chaud. Les plantes restent fragiles et les fruits s’imprègnent d’un mauvais goût.

– Le botrytis (pourriture grise) recouvre les feuilles, les fleurs et ensuite les fruits, d’un duvet gris. Il faut dans ce cas détruire les fruits.

– L’oïdium : entraîne un poudrage blanchâtre sur et sous les feuilles, elles se recourbent en forme de cuillère et prennent des teintes rougeâtres. Les fruits se forment mal et s’atrophient.

– La maladie des taches noires : se développe sur les fruits déjà mûrs ou en train de mûrir.

– Différentes viroses : transmises par les pucerons et la multiplication des plants contaminés. Les feuilles se déforment et se crispent, se tachent, se marbrent.

– La chlorose : fréquent dans les sols calcaires.

Protection hivernale des fraisiers :

Il est bien connu que les fraisiers ne sont pas les plantes les plus résistantes et, de fortes gelées peuvent altérer la culture de vos fraisiers.

  • Un paillage est presque indispensable là où les t° descendent régulièrement sous 0°
  • La neige peut suffire à protéger du froid mais elle n’est pas toujours présente
  • Disposer donc d’une bonne couche de feuilles séchées, de pailles, de paillis de lin ou de chanvre, selon ce que vous avez à disposition
  • Au printemps, dégager les plants de manière à leur laisser de quoi se développer

Conseil malin à propos du fraisier :

Un paillage est recommandé pour ne pas que les fraises reposent sur la terre et pourrissent.

Une alternative reste de les cultiver en pot car les fraises sortant du pot elles ne sont jamais humides.

Source

 

Selon les variétés

 

 

Graines Fraisier des 4 saisons Suprême

Description : Cette variété, très productive, est remarquable pour la saveur de ses fraises qui ont le parfum incomparable de la fraise des bois. 

Conseil pour le sol : Pour maintenir une bonne humidité, paillez les pieds (recouvrir de matière végétale comme la paille, écorces de pin...) et arrosez régulièrement. 

Conseil culture : 1. Semis : Semez d'avril à août, en pot contenant du terreau humidifié, à 1-2 cm de profondeur puis tassez légèrement et couvrez avec une feuille plastique. Placez les pots au chaud et à la lumière. Découvrez dès l'apparition des plantules et arrosez régulièrement.
2. Repiquage : Au stade 4-5 feuilles, replantez-les en godets. Plantez en pleine terre les fraisiers obtenus à l'automne ou au printemps suivant.
3. Récolte : Récoltez de mai à octobre.  

Plante(s) compagne(s) : Le fraisier aime la proximité de la salade car elle lui permet d'accentuer sa productivité.

 

fraises gariguette

 

 

Pour réaliser le semis de fraisier nous vous conseillons de placer vos semences pendant 2 semaines au congélateur pour réaliser une dormance. Semer en surface sans enfoncer les graines dans un terreau riche à 18-20°C minimum. Tasser et arroser pour que le semis reste légèrement humide.

Nom botanique : Fragaria Ananassa.

Conseils pratiques : Repiquez un plant tous les 25 cm environ dans une terre bien travaillée au préalable. Le fraisier étant gourmand, n'hésitez pas à enrichir votre terre avec du compost ou du fumier bien décomposé. Arrosez abondamment à la plantation.

Entretien du sol : Binages et sarclages réguliers. Le paillage est conseillé, autant pour conserver l'humidité autour des pieds que pour conserver les fruits propres. Retirez le paillage à l'automne. 

Arrosage : Si nécessaire, n'hésitez pas à arroser.

Récolte : Pour les variétés non remontantes, la récolte s'effectue pendant environ 3 semaines aux alentours de mai-juin. Pour les variétés remontantes, la récolte s'effectue tout au long de l'été. Nous vous conseillons d'éviter de cueillir les fraises durant les heures chaudes. Privilégiez une cueillette le matin.

Conservation : A consommer immédiatement après récolte, bien que vous puissiez les conserver quelques jours au réfrigérateur.

 

graines de fraises noires

 

Canulard ou pas ? A suivre ….